mercredi, juillet 18, 2018

Le député Francisque De la Cruz informe avoir donné un ultimatum de 3 jours au chef de l’Etat pour qu’il change la configuration du gouvernement et menace, en cas de refus du locataire du palais national, d’interpeler le Premier Ministre Lafontant. Entretemps, une organisation proche du chef de l’Etat a rencontré le président de la chambre basse autour des changements à opérer au sein du gouvernement.

Le président Jovenel Moise a un délai de 72 heures, à compter de ce mercredi 18 avril, pour procéder à un remaniement ministériel. S’il refuse de le faire, s’il s’obstine à protéger son premier ministre Jack Guy Lafontant, ce dernier sera interpellé purement et simplement, a indiqué ce mercredi, le député de Thomassique, Francisque De la Cruz.

Membre influent de l’alliance parlementaire pour Haiti (APH), le bloc majoritaire pro-Jovenel Moise à la chambre des députés, Francisque De La Cruz invite le président Moise à ne pas trop s’accrocher à un premier ministre en panne, selon lui, de résultats.

De nombreux ministres ne font que s’amuser et aller à la plage alors que les conditions de vie des citoyens ne cessent d’empirer, affirme noter M. De La Cruz qui dit avoir discuté de la question du remaniement ministériel avec le président du bloc, Wilson Hippolyte de Léogane.

Si le remaniement n’est pas effectué dans les prochaines 72 heures, l’APH passera à l’action, a prévenu De La Cruz.

La question d’un replâtrage du gouvernement était au cœur des discussions ce mercredi, lors d’une rencontre entre la plateforme nationale du secteur populaire, une organisation proche du pouvoir en place, et le président de la chambre des députés Gary Bodeau qui s’était fait accompagner de plusieurs collègues.

L’elu de Delmas confirme avoir été informé de l’ultimatum lancé au président Moise pour changer des membres de l’équipe gouvernementale. « Je vais lui en parler personnellement », a-t-il annoncé.

Le député Bodeau, qui a évoqué une rencontre fructueuse, affirme avoir fait noter des observations de cette organisation selon lesquelles le pays est mal géré.

Le principale leader de cette organisation, l’ancien candidat à la députation dans la circonscription de Marigot, Dieudonné Lhérisson a pour sa part déploré ce qu’il appelle l’incapacité du gouvernement à délivrer la marchandise.

Celui qui s’était attiré l’ironie de plus d’un pour avoir, lors de la campagne électorale, indiqué que l’ancien président Michel Martelly disposait d’un appareil capable de stopper les vents et protéger le pays contre les cyclones, estime que le président Moise est le seul qui travaille actuellement à l’amélioration des conditions de vie des citoyens.

Pour lui, le départ du premier ministre Jack Guy Lafontant va permettre à la population de connaitre des jours meilleurs et de sortir de la misère, de la faim et du chômage.

Dodeley Orelus

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment