mardi, août 14, 2018

A la veille d’une grève générale lancée par des organisations populaires, le président de la Chambre Basse, Gary Bodeau, évoquant l’impatience de la population qui « languit depuis trois (3) semaines dans l’expectative anxieuse du dénouement de cette crise qui n’a que trop duré », a adressé une correspondance au président de la République, Jovenel Moise pour lui  » suggérer patriotiquement d’accélérer le processus de désignation du choix d’un Premier ministre et de mise en place d’un gouvernement afin de régénérer l’espoir et de ramener la sérénité et la paix durable dans nos rues »

Dimanche 29 juillet 2018 ((rezonodwes.com))– Son excellence Jovenel Moise
Président de la République
En ses Bureaux.-

Monsieur le Président,

Depuis les événements déplorables des 6, 7 et 8 juillet 2018, la Nation haïtienne, dans toutes ses composantes, attend des mesures percutantes de redressement dans le sens d’une amélioration des conditions de vie du plus grand nombre.

De telles mesures qui seraient aptes à apaiser les frustrations et satisfaire les légitimes revendications populaires ne sont point de l’apanage d’un gouvernement démissionnaire, astreint à la routine de la liquidation des affaires courantes tandis que la rentrée des classes arrive à toute allure.

Tout retard dans la mise en place d’une nouvelle équipe gouvernementale ne peut se solder que par un approfondissement des frustrations et l’exacerbation des acrimonies sociales et politiques, dangereuses pour la stabilité. La communauté nationale tout entière languit depuis trois (3) semaines dans l’expectative anxieuse du dénouement de cette crise qui n’a que trop duré.

Trois semaines, c’est déjà trop : l’attente a atteint les limites de la patience. Aussi, en ma qualité de Président de la Chambre des Députés, co-dépositaire de la Souveraineté nationale, Monsieur le Président,voudrais-je vous suggérer patriotiquement d’accélérer le processus de désignation du choix d’un Premier ministre et de mise en place d’un gouvernement afin de régénérer l’espoir et de ramener la sérénité et la paix durable dans nos rues.

Gary Bodeau
Président de la Chambre des Députés

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment