lundi, juillet 16, 2018

Le premier choc de ce Mondial 2018 a tenu toutes ses promesses, vendredi 15 juin à Sotchi : 3-3, avec un triplé de la star portugaise du Real Madrid.

Autant les deux premières rencontres de ce vendredi 15 juin en Russie ne laisseront guère de souvenirs, autant le match de la soirée donne envie d’en revoir le plus vite possible. Première grande affiche de cette 21e Coupe du Monde, possible finale avant l’heure, le choc du groupe B entre l’Espagne et le Portugal a tenu toutes ses promesse : six buts, un scénario passionnant et un homme au dessus du lot, Cristiano Ronaldo.

Arrivé sur le sol russe entouré de questions sur son avenir personnel, ses statistiques moins flamboyantes en fin de saison avec le Real Madrid et ce chiffre, trois buts seulement en trois participations au Mondial, la star portugaise de 33 ans a forcé le respect, quoi qu’on pense du personnage. Après un seul match en 2018, le compteur passe de trois à six. Et l’Espagne, qui se voyait sortir de la rencontre avec les trois points, doit se contenter d’un seul.

Costa répond à Ronaldo

Dès la 4e minute, l’arbitre italien Gianluca Rocchi signalait le point de penalty en faveur du Portugal après un accrochage entre « CR7 » et Nacho dans la surface. Pas d’appel à la vidéo. Sanction transformée sans trembler par le quintuple Ballon d’Or. 1-0. Sonné par l’éviction de son sélectionneur Julen Lopetegui deux jours plus tôt, comment allait réagir l’Espagne ? En patronne sûre de son jeu. Diego Costa prend le meilleur sur Pepe sans doute avec une faute, non sifflée, réalise un numéro dans la surface, trompe De Gea d’une frappe du droit.

La mi-temps approche. Le Portugal va pouvoir souffler. Mais juste avant, Ronaldo est servi par Guedes dans l’axe devant la surface. Frappe du gauche sans contrôle. De Gea, sur la trajectoire, se troue. 2-1 (44e). Mais le match Costa-Ronaldo reprend dès la reprise. 55e minute. La Roja égalise de nouveau grâce à l’attaquant de Chelsea à la suite d’un coup franc. Et passe devant moins de trois minutes plus tard sur un bijou de Nacho : reprise de volée sèche du droit qui rentre après avoir heurté les deux poteaux de Rui Patricio.

Maître coup franc

L’Espagne repasse en mode rouleau compresseur, multiplie les passes à l’infini. Réduits au rôle de spectateurs impuissants, les Portugais semblent plus proche du 4-2 que du 3-3. Jusqu’à cette faute de Piqué sur Ronaldo aux 20 m, plein axe (88e). L’attaquant du Real pose le ballon, inspire, expire, fixe la cage. Pour lui, c’est comme un penalty ? Oui. D’une frappe enroulée du droit, il contourne le mur espagnol, ne laisse aucune chance à De Gea. 3-3. Les Marocains, prochains adversaires mercredi 20 juin (14h) sont prévenus. Les Espagnols se frotteront, eux, à l’Iran six heures plus tard.

Coupe du MondeCoupe du Monde
Vendredi 15 juin 2018
Phase de groupes
Portugal
  • Ronaldo4′, 44′, 88′
Espagne
  • 25′, 55′Diego Costa
  • 58′Nacho
33
Mi-temps2 – 1

Commentaires

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment