lundi, juillet 16, 2018

Coupe du Monde 2018 : vainqueurs du Pérou, les Bleus déjà qualifiés en 8es

 

COMPTE RENDU – Grâce à sa victoire face au Pérou (1-0), l’équipe de France s’est qualifiée pour les huitièmes de finale de la compétition avant même le troisième et dernier match face au Danemark.

Kylian Mbappé laisse éclater sa joie face au Pérou, le 21 juin 2018 à Ekaterimbourg Crédit : David Vincent/AP/SIPA

Et de deux. Face au Pérou, l’équipe de France a montré un visage un peu plus séduisant, notamment en première période, et a remporté son deuxième match de la compétition. Une deuxième victoire synonyme de qualification pour les huitièmes de finale. Encore une fois, tout n’a pas été parfait. Mais encore une fois, l’essentiel est là.

Après une entame difficile, les Bleus ont haussé leur niveau de jeu et multiplié les occasions. Sans réussite. Raphaël Varane ou encore Antoine Griezmann ne trouvant pas le cadre par exemple. Mais Kylian Mbappé a parfaitement lancé les siens peu après la demi-heure de jeu. L’attaquant du PSG étant à la conclusion, face à un but vide, d’une belle action collective initiée par Paul Pogba et Olivier Giroud (1-0, 34e)

Malgré l’ouverture du score, les Péruviens n’ont jamais abdiqué. Hugo Lloris étant même sauvé par son montant sur une lourde frappe d’Aquino en début de seconde période (50e). Carrillo ou encore Advincula manquant également de précision.

À lire aussi

Kylian Mbappé devant Edison Flores, le 21 juin 2018 à Ekaterinburg Coupe du Monde

France-Pérou : « La mission est remplie » pour Vincent Guérin

Kanté-Pogba, duo gagnant

Malgré une seconde période moins aboutie, la France a assuré l’essentiel et aurait même pu alourdir le score en toute fin de match. Il n’en est rien. Didier Deschamps pourra malgré tout s’appuyer sur un système où les Bleus se sont montrés à leur avantage.

Après le 4-3-3 face à l’Australie, les Bleus étaient ce coup-ci alignés dans un 4-2-3-1 où N’Golo Kanté et Paul Pogba assuraient devant la défense. Un système gagnant ? Les deux joueurs ont offert une prestation très intéressante entre projection offensive et solidité défensive.

Il faut dire que Paul Pogba s’est comporté en patron : plaque tournante au milieu, « La Pioche » a rayonné, nettoyant les situations confuses et apportant énormément au jeu tricolore.

Giroud, un vrai poison

Autre prestation aboutie ? Celle d’Olivier Giroud. Remplaçant face à l’Australie, l’attaquant de Chelsea a regagné le onze de départ et a été un véritable poison pour la défense péruvienne. En position de pivot ou dans le dos de la défense, il a multiplié les appels pour mettre à mal l’équilibre adverse.

Antoine Griezmann, en revanche, est resté plus en retrait malgré quelques accélérations intéressantes. Dans une position de faux numéro 10, il a beaucoup couru mais a eu énormément de mal à véritablement peser sur la rencontre. Il a finalement cédé sa place à Nabil Fékir pour les dix dernières minutes.

Objectif première place

Grâce au nul entre le Danemark et l’Australie plus tôt à Samara (1-1), les Bleus conservent la tête du groupe C (6 points) devant Scandinaves (4), Océaniens (1) et donc Sud-Américains (0) avant la dernière journée.

Si la qualification est déjà assurée, l’ultime rencontre n’est pas dénuée d’intérêts alors que la première place du groupe est en jeu. En cas de victoire ou match nul face au Danemark (mardi 26 juin à 16h), les Bleus seraient alors assurés de terminer en tête. « On est qualifié, c’était notre objectif, j’ai une grosse satisfaction par rapport à ce qu’ont produit les joueurs. La première place sera l’objectif pour le 3e match, mais d’abord on va savourer car on a gagné nos deux matches », a réagi Didier Deschamps à la fin de la rencontre.

De son côté, le Pérou est d’ores et déjà éliminé de cette Coupe du Monde et tentera de sauver l’honneur face à l’Australie lors de la dernière sortie.

source rtl.fr

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment