jeudi, octobre 18, 2018

Le jeune Tunisien avait sauvé la vie de trois enfants en 2015 est aujourd’hui prié de quitter le territoire français par la préfecture du Val d’Oise. Son avocate conteste la décision.

L’affaire rappelle celle de l’acte héroïque Mamoudou Gassama. Mais l’issue pourrait être moins heureuse pour Aymen. En 2015, ce sans-papiers Tunisien de 25 ans et ses amis sont intervenus spontanément alors qu’un incendie s’est déclaré dans un appartement près de la gare de Fosses (Vald’Oise). Les trois amis ont sauvé deux enfants des flammes, comme le rapporte Le Parisien. Ils sont même médaillés, par le maire de la commune pour « acte de bravoure ». Et trois ans plus tard, le « héros » est sous le coup d’un refus de séjour assorti d’une obligation de quitter le territoire français.

Alors que pour un acte tout aussi héroïque, Mamoudou Gassama s’est vu offrir la nationalité française et une opportunité d’intégrer les pompiers de Paris, Aymen, de son côté, est aujourd’hui prié de quitter la France par la préfecture du Val d’Oise, malgré les demandes de mesure exceptionnelle. Son avocate conteste la décision et le fait savoir dans Le Parisien : « Je lance un appel au président de la République afin d’être reçue et pour qu’il m’explique comment hiérarchiser les actes de bravoure. Faut-il considérer que sauver un bébé en escaladant un immeuble est plus héroïque que braver les flammes pour sauver deux enfants? Quelle malchance de ne pas avoir été filmé« .

La préfecture du Val-d’Oise s’est exprimée sur l’affaire toujours auprès du quotidien et semble encline à revoir ses positions : « Si il est confirmé que ce jeune homme a sauvé des enfants, bien entendu nous allons réexaminer son dossier ».

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment