vendredi, novembre 16, 2018

On comprend maintenant de mieux en mieux pourquoi le chef de la police n’était pas informé auparavant de la publication d’un communiqué annonçant les changements dans les prix de vente du carburant, et ceci avec toutes les conséquences néfastes qui s’en suivent

Le sénateur de l’Ouest, le professeur Patrice Dumont, a fait mardi à l’antenne de Magik9 une surprenante révélation. Selon lui, l’administration Moise-Lafontant aurait procédé bien avant vendredi dernier à une forte distribution d’argent pour calmer les nerfs des habitants de certains quartiers défavorisés du pays, avant même de venir avec le communiqué controversé ayant engendré la destruction des biens de plusieurs particuliers.

Sans avancer de détails supplémentaires, le Sénateur Dumont au micro de Magik9 a révélé « que 117 millions de gourdes du trésor public ont été distribués« . Toutefois, a précisé le parlementaire que compte tenu de la totalité du montant de la transaction envisagée, les tirages ont (NDLR: auraient) été effectués à partir de 3 chèques déposés.

Une preuve qui, selon M. Dumont, démontre clairement les gaspillages « inutiles » des maigres ressources de l’Etat par cette administration recherchant après tout, mardi, le support de l’international pour perdurer dans leurs actes.

« Lafontant doit partir » a martelé Patrice Dumont et ceci déjà bien longtemps.

Ainsi, à l’instar du député Gary Bodeau, a-t-il exigé le départ du PM Lafontant, ce qui, automatiquement, entraînerait la non-publication du rapport d’enquête attendu sur la surfacturation des kits scolaires en septembre 2017, alors que le président de la République avait promis, lors de son passage à Paris en décembre 2017, au micro de RFI, « de le publier bientôt« .

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment