mercredi, juin 20, 2018

Des membres influents de l’alliance parlementaire pour Haiti APH, le groupe majoritaire proche de l’exécutif a la chambre basse, continuent de se démarquer des démarches de l’administration Moise-Lafontant qui s’apprêtent a augmenter les prix du carburant sur le marché.

Apres Alfredo Antoine de la KID, député de Kenscoff, c’est au tour de son collègue de la 2e circonscription de Port-au-Prince, Jean-René Lochard de prendre ses distances par rapport à l’annonce de l’Administration du président Jovenel Moise d’augmenter les prix de l’essence sur le marché.
Le parlementaire affirme que s’il est vrai qu’il continue de soutenir les actions du gouvernement, ce n’est pas lorsque celles-ci sont contre l’intérêt des citoyens surtout de ceux des couches les plus défavoriser et c’est justement le cas dans l’éventualité d’une révision a la hausse des prix des produits pétroliers, a-t-il dit.
Il met en avant, pour justifier sa position, les conditions précaires dans lesquelles évoluent une grande partie des citoyens. conditions qui risquent de s’aggraver en cas d’ajustement a la hausse des prix du carburant.
Que le gouvernement continue à subventionner comme il le fait, jusqu’ici les prix du carburant et qu’il aille chercher ailleurs, les moyens de satisfaire les besoins de la population, a-t-il dit, évoquant entre autres, des exonérations farfelues de droits de douane dont bénéficie plus d’un et la contrebande.
Entre temps le gouvernement continue de préparer le terrain à cette éventuelle augmentation des prix du carburant.
Ce mercredi, les ministres des affaires étrangères et de l’intérieur ont distribué quelques produits alimentaires aux  responsables de restaurants communautaires dans le département de l’ouest dans le cadre de la reprise prochaine de leurs activités.
Les citoyens pourront se procurer, dans ces restaurants, un plat chaud au prix de 10 gourdes, ont fait remarquer les officiels du gouvernement.

Par Dodeley Orélus

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment