mercredi, juillet 18, 2018

La sélection nationale des moins de 17 ans a battu (2-0) le Nicaragua lors de son second match du groupe et a obtenu du même coup sa qualification pour les demies finales des éliminatoires de la coupe du monde Uruguay 2018. Mais la compétition a été suspendue pour cause de violences politiques sur le sol Nicaraguayen.

Les responsables de la compétition ont demandé aux équipes d’évacuer rapidement la capitale Managua et de rentrer chez elles.L’équipe haïtienne qui a déjà remporté  deux matches, l’un contre Porto-Rico et l’autre contre le Nicaragua, se mobilise pour laisser le sol étranger afin de regagner rapidement le bercail.La fédération haïtienne de football a informé le gouvernement local du problème et des mesures sont déjà prises pour sortir les haïtiens de ce problème. Voici le contenu de la note de presse:

Note de Presse

La Fédération Haïtienne de football s’empresse d’informer que suites aux violences graves qui secouent le nicaragua le tournoi a été suspendu immédiatement il a été demandé aux délégations étrangères participant au PREMONDIAL fifa/Concacaf de prendre toutes les dispositions pour laisser en urgence  ce pays.

La FHF face à cette situation apparement hors de contrôle laFHF a informé d’abord les autorités Haïtiennes qui sont très préoccupées par ce problème ; le Président de la République SE Jovenel Moise par le biais de son Chef de cabinet, M. Wilson Laleau, a offert de mettre à notre disposition un avion charter tout de suite pour nous sortir du pays mais la délégation vu la la situation attend les consignes de la Concacaf et les dispositions de sécurité arrêtées pour circuler dans cette ville barricadée d’autant que les rues sont très dangereuses et qu’il faudrait une grosse escorte pour laisser l’hôtel et regagner l’aéroport éventuellement

La délégation attend les instructions de la Concacaf qui a demandé aux délégations de laisser le pays tout de suite avant le lundi que l’on prévoit comme un jour très très compliqué .

Le SG  Carlo Marcelin de la FHF qui faisait partie du groupe de techniciens supervisant  le tournoi a pu laisser Managua dans le tout premier groupe évacué il y’a quelques instants.

Pour le moment les jeunes sont bien et attendent avec anxiété à l’hôtel Hilton princess de Managua

La FHF remercie  le Gouvernement de notre pays pour l’assistance offerte, également tous nos compatriotes qui ont exprimé leur solidarité et leur sympathie ; nous voulons les rassurer que le groupe pour l’instant va bien et attend de laisser le pays.

La FHF n’est pas en mesure de se prononcer sur l’issue du tournoi vu que dans les cas de force majeure seul le conseil de la Concacaf est en mesure de se prononcer et cela prendra certainement du temps.

La délégation est composée de 28 personnes, soit 21 joueuses , 1 dirigeant , 1 journaliste et 5 cadres techniques ; à Managua mais dans un autre Hôtel se trouvent aussi deux parents venus ici spécialement pour supporter leurs enfants

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment