vendredi, décembre 14, 2018

Des députés membres de l’Alliance parlementaire pour Haïti (APH), groupe majoritaire proche du pouvoir, qualifient d’inopportune la démarche d’interpellation du Premier ministre. Ainsi, ils critiquent vertement les seize députés interpellateurs et affirment que leur démarche n’aboutira à rien.

Vantant les réalisations du gouvernement, le député de Kenscoff Alfredo Antoine, se questionne sur le bien-fondé de la décision de ses collègues.
Le parlementaire avance le fait que les interpellateurs ne disposent pas de la majorité nécessaire pouvant renvoyer le Premier ministre, Jack Guy Lafontant.

Abondant dans le même sens, le député Price Cyprien de l’Alliance parlementaire pour Haïti (APH), ne croit pas au vote d’une motion de censure contre le Chef du Gouvernement, compte tenu de la majorité des élus qui supporte l’action de l’équipe au pouvoir.

L’élu de Thomazeau met un bémol en estiment qu’une remise en question du Chef du Gouvernement est la preuve tangible que quelque chose ne va pas.

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment