vendredi, décembre 14, 2018

« Presque tous les grands contrats publics passés dans le pays durant ces 10 dernières années ont été surfacturés », dixit Jovenel Moïse. Sans tergiverser, le chef de l’Etat a incriminé ceux qui ont occupé des postes importants au niveau de l’Etat et du secteur privé.

Jovenel Moïse souhaite donc s’attaquer à ce problème en renforçant la commission nationale de passation des marchés publics. Pour venir à bout de ce fléau, la commission nationale des marchés publics doit bien faire son travail, affirme le président Jovenel Moise qui reconnait que la tâche est difficile.Selon la CNMP, beaucoup d’efforts ont été consentis pour éviter d’éventuels actes de corruption dans les passations de marché.

Toutefois le coordonateur reconnait qu’au niveau de l’autorité contractante des manipulations peuvent être opérées.

Le coordonateur de la CNMP, Jean Marie Florian, croit dur comme fer que l’institution ne peut être efficace sans un amendement de la loi sur les passations de marché qui actuellement limite son action.

Notons que la commission organise un colloque de deux jours qui s’est ouvert ce mardi, dans le but sensibiliser les acteurs de la fonction publique et du secteur privé sur le fonctionnement et l’importance de la CNMP.

GA

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment