vendredi, novembre 16, 2018

Pour accueillir le mondial de football 2018, la Russie n’a pas lésiné sur les moyens et les budgets battent tous les records. Le mondial s’annonce déjà comme le plus cher de l’histoire.

Ekaterinbourg, Rostov, Saint-Pétersbourg, Sotchi… du bord de la mer noire au pied du massif de l’Oural, Vladimir Poutine a voulu les plus beaux stades pour sa Coupe du monde qui est d’ores et déjà la plus chère de l’histoire. La Russie a vu surgir de terre, dix enceintes flambant neuves, et deux autres ont été rénovées, dont le monumental stade Loujniki de Moscou. La finale s’y tiendra le 15 juillet devant 80 000 personnes.

Un million de supporters devraient faire le déplacement

Ce vaste programme de construction a fait exploser le budget de cette Coupe du monde, qui est près des 10 milliards d’euros. À lui seul, le stade de Saint-Pétersbourg a coûté 1,5 milliard d’euros, soit cinq fois plus que prévu. À Ekaterinbourg, les architectes ont eu une idée originale : ils ont ajouté des tribunes qui sont en partie situées à l’extérieur du stade. Avec la Coupe du monde, la Russie attend l’arrivée d’un million de supporters.

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment