jeudi, octobre 18, 2018

Le président de la cour supérieure des comptes et du contentieux administratif, Me Arol Elie a informé ce mardi que le tribunal administratif continue de plancher sur la gestion des fonds Petrocaribe pour la période allant de 2008 à septembre 2016. Toutefois, il affirme que c’est sans tenir compte des rapports d’enquête des deux commissions sénatoriales arguant que ces documents n’ont jamais été acheminés à la CSC/CA.

Je n’ai jamais reçu les rapports des commissions sénatoriales qui ont enquêté sur l’utilisation des fonds Petrocaribe, a déclaré sans langue de bois, le président du tribunal administratif, Arol Elie qui affirme toutefois que ce n’est pas une faute de les avoir sollicités.

Le travail d’enquête a commencé, a dit Me Elie qui précise que la cour des comptes n’a reçu qu’une correspondance du sénat à laquelle a été jointe une ampliation de la résolution, votée en catimini en février dernier NDLR, transférant le dossier à l’administration dont il a la charge.

Il affirme avoir écrit au sénat pour lui demander de lui faire parvenir les rapports, mais en guise de réponse, les parlementaires ont fait savoir qu’il n’y a pas eu de rapport validé ou adopté par le grand corps.

Une frange de l’opposition a toujours contesté la décision de transférer le dossier Petrocaribe à la cour des comptes arguant que deux membres du tribunal administratif, Arol Elie et Nonie Mathieu, sont pointés du doigt dans les rapports des sénateurs.

Les opposants au régime Tèt Kale, ont organisé plusieurs un sit-in devant la cour des comptes pour lui demander de se dessaisir de l’affaire qui a été portée par-devant le tribunal de droit commun.

En effet, de nombreuses personnalités ont porté plaintes au cabinet d’instruction contre les anciens (et actuels) haut fonctionnaires de l’administration publique accusés d’avoir dilapidé les fonds Petrocaribe.

Dodeley Orelus Source HPN

 

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment