vendredi, décembre 14, 2018

La majorité parlementaire, proche du chef de l’état, a montré au cours des derniers mois des signes de fragilité. Le sénateur Youri Latortue, allié du parti au pouvoir, confirme le malaise. Il y a des problèmes au sein de la majorité et nous avons réclamé des rencontres pour vérifier les grandes lignes, a concédé le chef de file d’Ayiti an Aksyon (AAA).

Il révèle qu’il ne participe plus aux réunions de cette majorité. L’ex président du Sénat ne cache pas qu’il existe de graves dissensions au sein de cette majorité, arguant qu’elle n’est plus fonctionnelle.

Il qualifie cette majorité de circonstancielle, assurant qu’une majorité parlementaire réelle ne fonctionne pas de cette manière.

Les remarques du sénateur Latortue sont vérifiables puisque le Sénat n’a tenu aucune séance plénière au cours des deux dernières semaines.

M. Latortue concède du bout des lèvres qu’il y une remise en question de l’accord de la majorité. Je suis membre d’un parti qui était allié de la majorité, a dit M. Latortue faisant valoir toutefois que sa formation politique n’a pas décidé sur un renouvellement ou non de l’alliance avec le parti au pouvoir.

Interrogé sur les possibilités pour une reprise des séances plénières au Grand Corps, M. Latortue a fait valoir qu’il revient au président du Sénat de convaincre les sénateurs des différents groupes politiques à participer aux séances.

Les séances plénières ne pourront être relancées cette semaine en raison de la participation du sénateur Joseph Lambert à la visite officielle du chef de l’état à Taïwan.

LLM / radio Métropole Haïti ,

 

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment