samedi, octobre 20, 2018

Le Conseil électoral provisoire est à pied d’œuvre en vue du lancement des préparatifs dans la perspective de l’organisation des élections législatives d’octobre 2019. Le directeur exécutif du Conseil Electoral Provisoire (CEP), Uder Antoine, invite les acteurs concernés à mettre les bouchées doubles pour éviter  tout retard dans la tenue de ces joutes.

Alors que tout semble être au point mort au sein du Conseil, le président de cet organisme, Léopold Berlanger, multiplie, presque dans l’ombre, des séances de travail avec des membres d’organismes internationaux ainsi que des diplomates étrangers.

Le 3 mai dernier, l’ambassadeur des Etats Unis à Port-au-Prince, Michele Sison s’est entretenue avec le numéro un du CEP ainsi que son directeur exécutif. A l’issue de cette rencontre la diplomate américaine a exposé ouvertement l’intérêt de son pays à accompagner les autorités haïtiennes dans le processus électoral. La question relative à un éventuel financement américain n’a pas été évoquée.

Alors que Jovenel Moïse avait annoncé en janvier dernier que la mise en place du Conseil électoral permanent figure parmi ses priorités, tout porte à croire que les prochaines élections seront organisées par le Conseil électoral provisoire, dirigé par Léopold Berlanger qui a fait savoir que l’actuel CEP a la responsabilité d’organiser les élections en attendant le virage vers un organisme permanent.

GA

HPN

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment