mercredi, octobre 17, 2018

Le Président du Conseil Supérieur de la Police Nationale donne la garantie que les individus armés qui sèment le trouble dans la région métropolitaine seront bientôt arrêtés et déférés par devant la justice.

Le Premier ministre Jack Guy Lafontant qui participait mardi après-midi à une séance de travail avec la commission justice, sécurité et défense nationale du Sénat de la république, affirme disposer d’assez d’informations.

En effet, cette rencontre de travail fait suite à la longue séance plénière qui s’est déroulée le 5 juin dernier et qui a été mise en continuation par les sénateurs. Cette fois, la commission sénatoriale avait choisi de préférence, de discuter à huis-clos avec les membres du CSPN.

Dans un point de presse tenu après la séance de travail, le Premier Ministre Jack Guy Lafontant, qui fait office également de Président du CSPN, s’est contenté de donner une seule garantie : ‘’Les bandits seront traqués dans leur dernier retranchement’’.

Et pour assurer pleinement la sécurité dans le pays, le Chef du gouvernement appelle comme d’habitude à la collaboration des citoyens.
Pour sa part le Président de la commission justice, sécurité et défense nationale du Senat de la république qualifie la rencontre de fructueuse.

La publication de l’arrêté présidentiel du 23 mai 2018, l’un des points sur lesquels le Sénateur Jean Renel Senatus a mis l’accent.
Par devant la commission, le président du Conseil Supérieur de la Police Nationale a fait ressortir le bien fondé de la décision. ‘’A ce sujet, le gouvernement se dit prêt à se rétracter’’, rapporte l’élu de l’Ouest.

Comme d’habitude, le Premier Ministre et les parlementaires ont quitté la salle de commission, sans annoncer de mesure concrète

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment