lundi, juillet 16, 2018

Les fans du ballon rond n’ont plus de soucis à se faire pour la Coupe du monde. Ils pourront regarder les soixante-quatre matchs sans interruption. L’État haïtien a payé le droit de retransmission pour les médias haïtiens. 2.5 millions de dollars est la somme décaissée par l’État haïtien pour permettre aux médias haïtiens d’avoir le droit de diffuser tous les matchs. Les stations de radio et de télévision devront en contrepartie diffuser gratuitement tous les messages du gouvernement pendant tout le déroulement de ce grand événement sportif.

« Désormais, les messages du gouvernement et des institutions publiques seront diffusés durant les pauses pendant tout le déroulement de la Coupe du monde. Nous n’avons pas à payer pour cela puisque nous l’avons déjà fait », a déclaré le ministre de la Culture et de la Communication. Sur un ton plaisant, Guyler C Delva estime que si le gouvernement avait utilisé ces 2.5 millions de dollars pour payer ses messages publicitaires dans les médias, ces derniers n’auraient plus d’espaces pour diffuser autres choses.

Guyler C Delva confirme qu’une rencontre a eu lieu en début de semaine avec les présidents de l’Association des médias haïtiens (ANMH) et de l’Association des médias indépendants haïtiens ( AMIH) à ce sujet. Ils se sont montrés très compréhensifs, a-t-il précisé. Le ministre de la Culture et de la Communication annonce que même les médias qui ne font pas partie de ces deux associations vont recevoir dans les jours à venir les messages à diffuser pendant la Coupe du monde puisqu’ils bénéficient eux aussi de l’initiative de l’État haïtien qui, « malgré ses difficultés, a accepté de payer le droit de retransmission ».

Guyler C Delva explique le choix des autorités par l’importance accordée par le peuple haïtien à la Coupe du monde. « Le gouvernement n’avait pas voulu pénaliser la population », a indiqué l’ancien journaliste, soulignant qu’en principe seule la TNH aurait dû retransmettre les images de la 21e édition de la Coupe du monde qui se déroule en Russie.

S’agissant des médias citant la « Caravane du changement » dans la liste de leurs sponsors pour le Mondial, Guyler C Delva explique que ceci rentre probablement dans le cadre de contrats qui avaient déjà été signés avec les médias en question pour la promotion de la Caravane comme une stratégie du gouvernement.

Le ministre a par ailleurs informé que l’État haïtien ne va plus à l’avenir continuer de payer le droit de retransmission pour les médias qui devraient pouvoir le faire en tant qu’entreprises privées.

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment