samedi, octobre 20, 2018

 

Le jeune immigré qui répond au nom de Paulimus Antoine, tué par balle, ferait apparemment face à une patrouille de l’armée dominicaine à la frontière, non loin de la municipalité de Manzanillo en territoire dominicain

Alors que l’un des soldats dominicains dont le nom n’a pas été révélé, et qui aurait présenté des égratignures et des contusions sur différentes parties du corps et son fusil M-16 endommagé, Rezo Nòdwès a appris la mort par balles, dimanche, d’un immigrant haïtien en République Dominicaine, lors d’un incident avec des membres de l’armée stationnés à la frontière dominicano-haïtienne.

Selon les déclarations du sergent Julio Alberto de la Rosa et de deux soldats de l’ERD, (Ejercito Rep. Dom.), ce qu’une enquête indépendante resterait à confirmer, ils ont été attaqués par un groupe d’étrangers dimanche à l’aube, lors d’un check-up militaire au niveau de « El Hielo de la rivière Massacre » où l’ haïtien Paulimus Antoine (34 ans) a été tué » poursuivant « qu’il était armé d’un fusil semi-automatique pendant l’affrontement« .

D’après les premiers constats de la Docteure Rosibel Grullon, médecin légiste, le corps du défunt présente une blessure par balle qui s’est logée dans le thorax et sur le côté latéral gauche.

En fin de compte, le corps de Paulimus Antoine a été envoyé à l’Institut national des sciences médico-légales de l’INACIF à Santiago à des fins d’autopsie.

source: Rezonodwes.com

Partager l'article

0 Comments

Leave a Comment